Nasales / Nasals [ɔ̃] [ɑ̃] [ɛ̃]

nasales

Matériels :
– un ordinateur, un projecteur, pour montrer la vidéo
– exercices à imprimer
– cartes-mots

1. On pourrait commencer par écrire au tableau des mots contenant ces nasales, si possible des mots que les apprenants connaissent déjà.

Bon                 Banc                 Bain
Ton                Temps              Thym
Rond               Rang                 Rein
Mon                Ment                Main
Son                 Sang                 Sain
Vont                 Vent                  Vin
Marron            Marrant            Marin

Revoir ensemble la définition de ces mots. Leur laisser le temps de lire et d’essayer de prononcer. Ils devraient vite se rendre compte qu’ils ont du mal à différencier les sons, notamment [ɔ̃] – [ɑ̃] et [ɑ̃] – [ɛ̃]. Écrire ces sons au-dessus des colonnes (respectivement : [ɔ̃], [ɑ̃], [ɛ̃]).

2. Visionnage de la vidéo de Karambolage (ARTE). Avant 1:13, ce n’est pas vraiment utile, vous pouvez zapper (dans ce cas, arrêtez à 2:36). Vous pouvez télécharger la vidéo ici (« Karambolage_nasales.mp4 ») ou la visionner ici :

Laissez les apprenants découvrir la vidéo une première fois. Parlez-en en langue maternelle : de quoi parle-t-on ? 

3. Puis repassez la vidéo, en pausant à 2:05, 2:22 et 2:36 pour reprendre ensemble la prononciation, le placement de la bouche, de la langue :
[ɔ̃] bouche fermée, lèvres arrondies en avant
[ɑ̃] bouche ouverte, coin des lèvres rapprochés
[ɛ̃] bouche ouverte, lèvres souriantes / tirées

Après chaque nasale vue dans la vidéo, prononcez les mots auparavant écrits au tableau et faîtes-leur répéter. (Par exemple, vous venez de montrer [ɔ̃] dans la vidéo, vous remontrez comment placer la bouche et les lèvres, puis vous prononcez les mots du tableau contenant [ɔ̃] un par un, leur faisant répéter en même temps.)
À ce moment-là il est important de les faire surarticuler (ou hyperarticuler), même s’ils trouvent cela ridicule. C’est en faisant des sons longs surarticulés que les apprenants s’habitueront à ces sons, à les différencier, puis à les reconnaître et les utiliser naturellement.
Puis répétez les mots du tableau, mais par ligne, non pas par colonne (ex : « bon banc bain »).

4. 4.1 Faîtes ensuite des exercices de discrimination phonétique. Vous pourrez trouver des exemples sur ce lien (lien aussi pratique pour travailler d’autres sons). Ici pour travailler le son [ɛ̃] en particulier.
Faîtes d’abord un court exercice où vous dîtes deux mots, et les apprenants doivent dire s’ils sont différents ou si ce sont les mêmes. Puis indiquez de quelle(s) nasale(s) il s’agit.

4.2 Ensuite faîtes des exercices où ils doivent reconnaître la nasale utilisée. Les apprenants peuvent par exemple indiquer avec leurs doigts à quelle catégorie appartient le mot (1 [ɔ̃], 2 [ɑ̃], ou 3 [ɛ̃]), cela permet à l’enseignant de voir s’ils y arrivent ou sont complètement perdus. (Après quelques mots, cacher sa bouche pour que les apprenants se basent vraiment sur ce qu’ils entendent, pas ce qu’ils voient.)
Les faire répéter à chaque fois.

Le livre « Enseigner le FLE, pratiques de classe » conseille à l’enseignant de ne pas être le « modèle sonore » des apprenants. C’est-à-dire que l’enseignant et les apprenants se mettent d’accord sur un code pour chaque nasale : quand l’apprenant se trompe de nasale, l’enseignant lui fait le signe correct correspondant.
Pour [ɔ̃], faire un petit rond avec le doigt en l’air, et faire la position des lèvres correctes (sans émettre de son);
Pour [ɑ̃], la même chose mais avec un rond plus grand;
Pour [ɛ̃], geste d’étirement des lèvres avec mouvement des lèvres.

5. Créez des petites cartes-mots (exemples ici, « Nasales_cartesmots.odt » et .pdf). Sur chaque carte, il y a un mot (d’une ou deux syllabes) qui entre dans une des catégories nasales. Écrivez en priorité des mots que les apprenants connaissent déjà, sinon indiquez au-dessus de la syllabe la nasale qu’il faut prononcer.
Les apprenants sont divisés en équipe. Chaque apprenant reçoit une carte-mot qu’il ne doit PAS montrer aux autres. Chaque apprenant va venir au tableau, un par un. Un de ses camarades (qui n’est pas dans son équipe) va lire la carte-mot, et l’apprenant au tableau devra mettre une croix en-dessous de la nasale correspondante (si correct, il a un point). Il essaiera aussi d’écrire le mot (point bonus si correct). Demandez aux autres apprenants leur avis avant de donner la correction. Faîtes répéter le mot.

6. Toujours en équipe. Avec les mots encore écrits au tableau, les mots vus auparavant, les apprenants doivent trouver une phrase qui ait du sens et qui contienne les trois nasales. (Si un groupe finit avant les autres, il en cherche une autre.) Un membre de chaque équipe ira écrire sa phrase au tableau, et tous les étudiants recopieront toutes les phrases dans leur cahier. L’enseignant peut demander au hasard à des apprenants de répéter l’une des phrases. Ces phrases leur permettront de réviser à la maison et leur apprennent à enchaîner les différentes nasales.




To read this article in English, click here ->

Materials:
– a computer, a smartboard, to show the video
– exercises to discriminate the nasals, to print if you want to
– cards to print

1. You can start by writing the words (see 1. in FR) on the board. Ask / give the definitions. Let the students read them and try to pronounce them. Soon they should realize that they have difficulties making the different sounds, they make them sound the same, etc. Then write the [ɔ̃], [ɑ̃], [ɛ̃] above the columns.

2. Show them the video (once) from Karambolage (a TV show aired on ARTE). Before 1:13, the video is not really interesting, you don’t need to show it (but in that case, stop the video at 2:36). You can download the video here or use the link below. Ask them what it was about, let them try to explain what they understood.

3. Show it again, and pause at 2:05, 2:22, and 2:36, to talk about how to move your mouth, tongue, and lips, and do it together.
[ɔ̃] closed mouth, lips like a « o »
[ɑ̃] open mouth, close corner of the lips
[ɛ̃] open mouth, stretched lips / smiling lips

Every time they show a nasal in the video, and after you’ve shown how to make the sound, read the column of words (written on the board) and make them repeat.
At this time of the lesson it is important to heavily insist on the pronunciation, to make slow sounds, even if they think they sound ridiculous. It will help them get used to the sounds, differentiate them, recognize them, and with time use them naturally.
Then make them repeat the words by line (e.g. « bon banc bain »)

4. 4.1 Make « differentiation » exercises. You can find some here. There is also this link to particularly work on the sound [ɛ̃].
First work on a short exercise in which the teacher says two words, and the learners have to say if these words are the same or different. Then the teacher will say which nasal(s) is/are in this / these word(s).

4.2 Secondly, make an exercise in which they have to recognize which nasal is used. They can show their answer with their fingers (1 [ɔ̃], 2 [ɑ̃], or 3 [ɛ̃]), which allows the teacher to see if they understand or are lost. (After several words, hide your mouth so that the learners focus on what they hear, not what they see.)
Make them repeat every word.

In the book « Enseigner le FLE, pratiques de classe » is written that the teacher shouldn’t be the « model » that the learners parrot. The teacher and students should agree on a code for every nasal: when the learner says the wrong nasal, the teacher uses the code to show which one should be used.
For [ɔ̃], make a little circle with your finger in the air, and make a ‘o’ with your lips (without making a sound);
For [ɑ̃], same thing but with a bigger circle and bigger ‘O’;
For [ɛ̃], mime stretching the lips, moving your lips at the same time.

5. Create cards with one word on each (« carte-mot ») (see an example here, « Nasales_cartesmots.odt » or .pdf). On every card, there is a word (one of two syllables) which contains a nasal. If possible only write words that they already know, otherwise put the right [ɔ̃] [ɑ̃] [ɛ̃] above the syllable.
The learners are divided in teams. Every learner will get a « carte-mot » that he MUSTN’T show to the others. Every learner will come to the board, one by one. Another learner (not in the same team) will read their own « carte-mot », and the learner at the board will put a cross below the nasal s/he thinks is right (if right, the team gets one point). S/he will also try to write the word (bonus point if right spelling). Ask the other learners what they think of the answer before giving it. Make them repeat the word.

6. Still with the same teams. With the words still written on the board, and the words seen before during this lesson, the learners must find a sentence that has meaning and that has the three nasals. (If a group finishes before the others, they try to find another sentence.) One member of each team will go to the board to write their sentence, and then all the learners will write all the sentences in their notebook.
The teacher can also randomly ask a student to repeat a sentence.
These sentences will be useful at home for reviewing, and it also teaches them to say several nasals in a same sentence.

———————————————————————

Sources :

  • Guyot-Clément, Enseigner le FLE, pratiques de classe. Éditions Belin, 2007.
  • Vidéo Karambolage : https://www.youtube.com/watch?v=t72xMFwf6e0&feature=player_embedded
  • http://phonetiquedufle.canalblog.com/archives/2012/06/18/24525510.html
  • http://phonetique.free.fr/indexphonvoy.htm

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.