Participe passé – la méthode Wilmet

Bonjour à tous ! Je viens cette fois-ci vous parler d’une méthode qui permettra aux apprenants de retenir plus facilement quand accorder ou non lors de l’utilisation du passé composé. C’est la méthode Wilmet !


Avec cette méthode Wilmet, on simplifie ! Connaître le détail des règles de grammaire peut être utile, mais cela peut également être très décourageant pour nos apprenants.

Cette méthode viendrait apparemment des copistes du Moyen Âge… à cette époque, pas d’imprimerie, et pas de possibilité de correction, et en plus il fallait être rapide. Ils devaient donc trouver une méthode simple pour savoir comment accorder le verbe. Plus d’infos sur : surleboutdelalangue, le pdf de Enseignons.be (cf plus bas), et autres en ligne.

Extraits du site charivarialecole :


Au moment où j’écris son participe passé, je me demande si j’ai déjà écrit ce qui EST {participe passé}. Si oui, j’accorde le participe, sinon, je n’accorde pas.

{Dit autrement, selon Wikipedia : « La «méthode Wilmet» reprend le même principe : lire la phrase dans l’ordre et s’arrêter au participe passé en se demandant « est-ce qu’on a déjà dit (écrit) ce qui (s’) est [suit l’énonciation du participe] ? ». À cet instant, si l’on sait de quoi on parle, on accorde. Cette technique fonctionne dans la plupart des cas. »}

Démonstrations avec le participe passé « préparé » :
– « Nous avons préparé des desserts.« 
Quand j’écris préparé_, je n’ai pas écrit ce qui est préparé (les desserts) => je n’accorde pas.
– « Les affaires sont préparées par des enfants. »
Quand j’écris préparé_, j’ai déjà écrit ce qui est préparé (les affaires) => j’accorde.
– « J’aime beaucoup la tarte que tu as préparée. »
Quand j’écris préparé_, j’ai déjà écrit ce qui est préparé (la tarte) => j’accorde.
– « Les danseuses se sont préparées. »
Quand j’écris préparé_, j’ai déjà écrit ce qui est préparé (les danseuses) => j’accorde.
– « Mes cousines se sont préparé deux énormes sandwiches. »
Quand j’écris préparé_, je n’ai pas écrit ce qui est préparé (les sandwiches) => je n’accorde pas.

[fin des extraits]

Comme vous pouvez le voir, cette méthode permet de couvrir une grosse majorité des phrases au passé composé, sans avoir à parler de COD COI auxiliaires…

 


Il y a néanmoins quelques cas où cela ne fonctionne pas.

1) Certaines phrases avec l’auxiliaire avoir, où le sujet est la réponse à la question de Wilmet. Exemple : « Mes notes ont augmenté« . Dans le cas de l’auxiliaire avoir, si la réponse à la question « qu’est ce qui a {participe passé} ? » (« a », et non plus « est ») est le sujet, alors il n’y a pas d’accord. (qu’est ce qui a augmenté ? Mes notes. « Mes notes » étant le sujet de la phrase d’origine, il n’y a pas d’accord.) Donc, lorsqu’il y a auxiliaire avoir, si c’est le sujet qui a {participe passé}, il n’y a pas accord.

2) PP de « faire » suivi d’un infinitif ; dans ce cas « fait » est invariable. C’est la même chose pour « laissé » + infinitif. Mais c’est également le cas pour la méthode traditionnelle d’apprentissage du passé composé.

3) Inversion sujet et auxiliaire être (et PP). Exemple : « On avait brodé cela sur quelque métier de palissandre, meuble mignon où s’étaient PENCHÉES les boucles molles de la travailleuse pensive » (Flaubert) (pris sur ce fil de discussion). On conviendra que cette utilisation reste rare.

 


Enseignons.be a fait un pdf très clair sur le sujet, je vous conseille vivement d’y jeter un œil ! Même si cette version est le corrigé, vous trouverez de quoi faire des petits exercices pour guider la compréhension de vos apprenants. Je vous invite particulièrement à aller voir page 5 l’exercice sur les verbes pronominaux.

Azteo offre également un pdf concis sur le sujet.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.