Ponctuation française

Si vous avez des apprenant-e-s qui n’utilisent pas la ponctuation dans leur langue maternelle ou très peu, alors ce plan de cours de apprendre pourrait vous être bien utile. Il utilise un petit texte inventé, ne contenant aucune ponctuation. Via les questions, on découvre l’importance de la ponctuation. Même chose pour une fiche de ISLcollective ainsi qu’une autre. Pour ces plans là, on pourrait utiliser cette image drôle comme document déclencheur.

Pour ma part, je m’intéresse aux différences entre ponctuation française et anglophone, comme le fait une partie des sites que j’ai consultés*. Je m’intéresse notamment à l’espacement avec les autres mots.

# On peut commencer par une image tout simple où il y a des signes de ponctuation française, comme celle-ci. Normalement, les apprenant-e-s devraient reconnaître, à part éventuellement les guillemets selon la littérature précédemment étudiée (ou non). On pourrait peut-être ensuite leur demander s’ielles savent comment se nomment ces signes. Ensuite :

# S’il vous semble important qu’ielles connaissent les noms, alors on peut faire un petit exercice d’appariement avec d’un côté en toutes lettres les noms, et de l’autre les signes. Il faudra ajouter d’autres signes de ponctuation à cette image, comme les points de suspension, les parenthèses, le tiret. Des apprenant-e-s anglophones ne devraient pas avoir de problème pour en deviner le sens de certains (« interrogation », « exclamation » sont des cognates), on peut guider en insistant sur l’observation de « point » « virgule » « point virgule » (autre : guillemets est au pluriel donc il suffit d’observer)… Cela ne devrait pas être difficile, surtout s’ielles sont en groupe de deux ou plus.

# La comparaison France – pays anglophones. Pour cela, j’utilise un extrait du Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry (1943), que vous pouvez télécharger ici (« petitprince_ponctuation »). Il est important de noter que les guillemets français ne sont ici pas utilisés pour ouvrir et fermer des dialogues, mais pour citer. Libre à vous de leur parler des différentes façons d’écrire un dialogue, ou non. Ici, je ne le ferai pas car je considère qu’ielles découvrent suffisamment en une leçon.

Ielles observent cet extrait, et tentent de repérer tous les signes de ponctuation, en français comme en anglais. C’est encore mieux s’ielles peuvent utiliser une couleur par signe. Une fois la mise en commun faite, leur demander s’ielles remarquent quelque chose, s’il y a des différences entre France et Angleterre, et lesquelles elles sont. On peut notamment observer des règles quant à l’espacement par rapport aux mots. Ainsi, en anglais c’est [mot][!] mais en français [mot]_[!] (le _ étant un espace) ; même chose pour ? et : . Guillemets anglais [« ][mot][« ], français [<<]_[mot]_[>>]. Lors d’une accumulation, on a des virgules sauf avant « et » ; mais en Angleterre il y a une virgule avant le « and ». Mais sinon, similarités pour . , et ( ).

# Et on peut finir par des exercices d’application, par exemple en traduisant des phrases d’anglais à français. Ca permettrait même de réviser du vocabulaire !


(*)Rappel des règles de ponctuation française : lalanguefrancaise.com, tsedryk.ca, espacefrancais, la ponctuation

Lien de téléchargement des ressources.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.