La météo (A2)

Ce cours a été rédigé dans le cadre d’un devoir pour mon master à Nanterre.


Lien pour télécharger les documents mentionnés.

Objectifs

  • pragmatique : comprendre un bulletin météo, dire la météo

  • linguistique : utiliser le lexique de la météo

  • socioculturel : découvrir une expression française, découvrir un bulletin météo français, découvrir un jeu souvent utilisé en France

Compétences visées : compréhension orale, production orale

Profil du public : tout public tant qu’il est joueur

Prérequis : avoir vu les points cardinaux, « il y a »

Matériel :

  • vidéoprojecteur avec son

  • imprimer les activités d’appariement (étape 2), les cartes memory (étape 2), et les cartes météo (étape 4)

Documents :

Remarque: c’est le sujet parfait pour aborder le futur « il fera », « il y aura ». Si cela a déjà été fait, alors ce cours permettra de réactiver les connaissances.


ETAPE 1 : anticipation

Afficher l’image « pluie_de_corde » au tableau. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Alors, à votre avis, on va parler de quoi aujourd’hui ?


ETAPE 2 : bulletin météo (authentique)

Montrer le bulletin météo, sauf de 0:04 à 0:51 car trop d’informations non pertinentes pour ce cours. C’est quel pays ? De quoi s’agit-il ? A quoi ça sert ?

a) Leur distribuer les activités d’appariement (cf. « appariements »). Faire écouter un extrait à la fois et leur demander quel(s) mot(s) ils reconnaissent parmi ceux ci-dessous. Puis leur demander de faire l’appariement entre le texte et l’image.

  • 0:51-55 : pluie et orage

  • 1:28 : soleil

  • 1:35 : nuage

Nuage

Pluie

Neige

Vent

Soleil

Orage

Brouillard

b) L’enseignant-e parlera également des autres termes non présents dans cette vidéo (brouillard, neige, vent) en pointant une image et en lisant la phrase correspondante à haute voix (cf. « appariements »). Par l’écoute, les apprenant-e-s pourront faire l’appariement. (En effet, réunir toutes les possibilités météorologiques en une vidéo est compliqué.)

c) le memory

(Cartes à faire ou à télécharger.)

Les cartes sont face cachée. On ne retourne que deux cartes à la fois : si elles vont ensemble, on les retire du jeu. Sinon, on les remet face cachée, et on continue à chercher.

Ici, pour former une paire, il faut trouver la phrase + l’image.

On peut soit imprimer les cartes suffisamment de fois pour que les apprenant-e-s jouent en petit groupe ; soit imprimer les cartes en grand, les mettre au tableau avec du scotch, et jouer en équipe.

Cela permet de bien faire l’association mentale entre image (signifié) et phrase (signifiant).


ETAPE 3 : Les températures

a) Commencer par montrer les températures de la vidéo (1:47, 1:55), pointer du doigt certaines températures, et faire des mimes pour proposer des réponses. On peut ensuite compléter avec un autre exercice d’appariement : l’enseignant-e mime la température et dit laquelle c’est (sans pointer), les apprenant-e-s font le lien, par exemple. (exercice disponible dans « appariements »)

b) Jeu du « chaud ou froid »

Ce jeu consiste à guider une personne pour qu’elle trouve quelque chose de caché, en utilisant une échelle de température (exemple : glacé, froid, tiède, chaud, brûlant) ; le plus froid signifiant que la personne est très éloignée, brûlant qu’elle est très proche.

Selon le nombre d’étudiant-e-s, diviser la classe en deux équipes ou en quatre équipes. Un-e apprenant-e par équipe est désigné-e comme « chercheur-e » et doit attendre dehors. Pendant ce temps, les objets sont cachés devant les autres apprenant-e-s. Les chercheur-e-s rentrent, et le jeu commence.

On utiliserait l’échelle « il gèle – il fait froid – il fait bon – il fait chaud – il fait très chaud », mise au tableau avec les illustrations (cf. « chaud froid temperature »).

Cela ajoute une note de socioculturel car le jeu du « chaud ou froid » a été joué par tou-te-s les Français-es, et est peut-être connu par les apprenant-e-s, dans cette version ou une autre. C’est l’occasion de leur demander s’iels connaissent, ou d’expliquer la variante qu’iels utilisent.

Cela permet aussi de voir s’iels ont retenu l’échelle des températures (possibilité de la retirer du tableau après un moment), et s’iels savent l’appliquer.


ETAPE 4 : Devenez présentateur / présentatrice !

Remarque :avant cette activité, il est possible de faire une activité sur le futur proche (« il va faire froid ») ou sur le futur (« il fera froid »). Si les apprenant-e-s connaissent déjà, leur dire de l’utiliser, cela permet de réactiver les connaissances. Mais cette activité peut également se faire au présent, ce n’est pas bien grave. Elle sert à faire le point sur tout le vocabulaire découvert lors de ce cours, une sorte d’évaluation de l’apprentissage.

Petit brainstorming sur comment est réalisé un bulletin météo : comment ça commence ? Que dit le présentateur / présentatrice en premier ? Comment ça s’organise ? Que fait le présentateur / présentatrice ? Ce n’est pas présent dans la vidéo, mais on peut aussi parler d’un petit point culturel : normalement, à la fin du bulletin météo, le présentateur / présentatrice annonce quel-le saint-e est célébré-e le lendemain (St Pierre, Ste Marie…). Les saint-e-s sont indiqué-e-s sur tous les calendriers français, et il est normal de souhaiter une « bonne fête » aux personnes portant le nom du saint (même si ce n’est pas aussi important que les anniversaires).

La classe est divisée en petits groupes, et chaque groupe a une carte météo de la France ou d’un pays francophone. Iels doivent préparer à l’écrit ce qu’il vont dire, et donner autant d’informations que possible (en utilisant les points cardinaux). Chaque groupe ira ensuite au tableau, où sa carte sera projetée vierge, et iels joueront aux présentateurs / présentatrices.

Pendant la présentation, les autres apprenant-e-s dessinent (rapidement) les informations entendues sur leur propre carte vierge. A la fin de la présentation, iels devront redonner quelques informations (pour montrer qu’ils ont bien compris) et le groupe de présentateurs/-trices valide ou non. C’est une sorte de correction collective. Puis c’est au groupe suivant, etc.

Les présentateurs/-trices sont encouragé-e-s à agir comme de vrais présentateurs/-trices météo, à faire des mouvements, dire « bonjour », parler comme lors d’un bulletin météo, etc. donc réutiliser ce qui a été vu auparavant dans le brainstorming et dans le cours.

A la fin, faire un vote : le groupe le plus convaincant gagne !

Ainsi, iels réutilisent le vocabulaire qu’iels viennent de découvrir, iels produisent, iels écoutent, et ils bougent.

Exemples de carte dans le lien de téléchargement. Certaines ont plus d’informations que d’autres, il y a donc possibilité de faire de la différenciation. D’autant plus qu’on pourrait apprendre aux avancé-e-s « il fait {température} » ou « il fera {température} ».

Le cours suivant pourrait porter sur les vêtements tout en consolidant les nouvelles connaissances, cf. cette image.

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.