Opération pièces jaunes

Un petit plan de cours culturel, car je n’en ai pas trouvé ailleurs sur ce sujet ! Ce cours serait envisageable dans la thématique « bénévolat » des Y12.

Lien de téléchargement des documents.


Étape 1 : anticipation

Montrer une photo de pièces jaunes. Qu’est-ce que c’est ? Quelle monnaie ? Comment on appelle ça ? (pousser plus loin s’iels disent juste « centimes » pour les amener à dire « pièces jaunes »)

Ou bien / Et montrer la photo de la boîte classique des pièces jaunes. Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ? Qu’est-ce qui est écrit dessus ? Ca veut dire quoi ? A ton avis, de quoi s’agit-il ?

 

Étape 2 : vidéo de l’opération

Mettre la vidéo de l’opération pièces jaunes avec le Petit Nicolas (0:32). La remettre autant de fois que nécessaire.

De quoi s’agit-il ? Que font les enfants ? Qu’ont-ils dans la main ? Où trouvent-ils cette boîte ? Qu’est-ce que mettent les adultes dedans ? 

Pourquoi appelle-t-on cela « l’opération pièces jaunes » ? A ton avis, est-ce qu’on accepte QUE les pièces jaunes ? Peut-on donner moins, ou plus ? Pourquoi ce nom pour l’opération ?

 

Étape 3 : histoire

Mettre une photo de Bernadette Chirac. Lire la suite Opération pièces jaunes

Noël en FLE (ressources)

Chansons

  • Traditionnelles :
  • Connues :
  • Satiriques :
    • Max Boublil « Joyeux Noël« , 2min30. Chanson sarcastique.
    • Cyprien & PV Nova « J’aime pas Noël« , 3min30. Le titre est suffisant pour comprendre le thème. Chanson plutôt intéressante, dommage qu’il y ait une femme dénudée qui ne sert à rien, ce qui empêche le visionnage de cette vidéo pour une partie des apprenants.
    • Palmashow : The Bobo’s « QUINOEL« , 1min40.
    • Aldebert et Oldelaf : « On en a marre de Noël« , 3min33. Bonjourinsitu propose des pistes d’exploitation (pourquoi on peut en avoir marre, cadeaux de Noël revendus…)

 


Vidéos

 


Articles

 


Liens et autres

  • TICs en FLE propose des liens vers de nombreuses activités, toutes classées en catégories (vocabulaire, chansons, contes, quiz, Noël dans le monde, lecture…) et parfois en niveau. Vous serez forcément inspiré.e.s par quelque chose !
  • (Ce même site fournit également tout un tas d’activités en rapport avec la Saint Sylvestre, l’épiphanie, la fête des rois !)
  • Les Zexperts FLE proposent différents plans de cours / thèmes / pistes d’exploitation : utiliser une vidéo de Cyprien, le bon cadeau (futur proche), le sexisme dans les cadeaux et catalogues de Noël…
  • Bonjour Du Monde nous donne un plan de cours se fondant sur du vocabulaire et de la civilisation (les traditions), avec aussi productions orales, débats, productions écrites, jeux, sketchs…
  • Le Web Pédagogique a classé des activités selon A1/A2 et B1/B2.
  • La Ptite École a réalisé un Cluedo de Noël : cela s’adresse plutôt à des plus jeunes, mais, soyons réalistes, même les plus âgés aiment les jeux !
  • Francais-Mahel propose un exercice d’écoute sur le repas de Noël (A1), ainsi qu’un autre sur la buche de Noël (B1)
  • On peut aussi envisager de faire écrire une lettre au Père Noël, de façon « sérieuse » ou au contraire déjantée ; faire écrire une carte de vœux…
  • Faire un jeu style Taboo avec des mots de Noël…
  • … en quelques clics, vous trouverez plein d’autres activités 🙂

 



 

Et après les fêtes de fin d’année, en janvier, il y a… la galette des rois ! 😉

Commencer l’année – briser la glace

Commencer l’année n’est ni facile pour l’enseignant, ni pour l’apprenant ! Voici une liste d’activités créées par moi ou par d’autres (sources en bas) sur se présenter, présenter quelqu’un, demander des informations, parler de la France… de manière simple et détendue 🙂

(Se) présenter

  • A1 : donner à chacun une feuille sur laquelle est imprimée l’avant et l’arrière d’une carte d’identité vierge (exemple ici, « carteidentite3.jpg »). L’enseignant guide les apprenants pour qu’ils puissent remplir eux-mêmes leur carte. C’est un plus si l’enseignant peut projeter sa carte vide au tableau et écrire au fur et à mesure / s’il a un ordinateur pour projeter un powerpoint où il remplit sa carte au fur et à mesure. Puis l’enseignant peut commencer à s’adresser directement aux apprenants en demandant le prénom, en écrivant les formes pour répondre (« je m’appelle »… « elle s’appelle »…). Matériel : carte d’identité vierge par apprenant.
  • A2, B1… : l’enseignant demande aux apprenants quelles sont les questions à poser pour connaître l’identité de quelqu’un, quelles sont les informations de base à savoir, qu’est-ce qui est intéressant à connaître, etc. L’enseignant écrit les questions au tableau (ou seulement « nom », « âge », etc.). Puis, par groupe de 2, l’un va demander à l’autre ces informations et vice versa, puis le premier présentera le second au reste de la classe et vice versa.
    • –> Pour niveau A1, fournir un questionnaire simplifié pour les guider. Les aider à formuler les questions et surtout les réponses.
  • Le portrait imaginaire du voisin (1). (Pas pour A1.) « Demander à chacun des participants d’observer la personne qui est à sa gauche et de lui créer une identité : qui est cette personne ? son métier ? ses hobbys ? son signe astral ? son animal préféré ? ses goûts alimentaires ?…. Laisser au groupe quelques minutes pour les observations. Si le groupe est un peu réservé, l’animateur donne le ton en ajoutant des détails « pittoresques » à la première description. Lorsque une personne a décrit son voisin, celui-ci peut prendre la parole pour corriger ce qui a été raconté à son sujet. »
  • Le prénom (1). (Pas pour A1.) Chacun des participants se présente par son prénom et explique l’origine de son prénom, qui l’a choisit et pour quel motif (tradition familiale, prénom en rapport avec le choix religieux, signification poétique, en référence à une autre personne,…). L’animateur pourra également demander si c’est un prénom courant dans le pays d’origine, si on apprécie son prénom, quel autre prénom on aurait éventuellement souhaité.

 

Apprendre des informations sur les autres autrement

  • Activité « signez ici » (pas pour A1). Cela amène les apprenants à parler aux autres, à découvrir les prénoms. L’enseignant peut participer aussi. Matériel : feuilles avec les questions / phrases à imprimer pour chaque apprenant.
  • Variante -> Activité « Stop« (2). (Pas pour A1.) « Le professeur distribue des fiches cartonnées aux élèves (une par élève) et leur demande d’écrire une question (ex. Quel est ton passe-temps favori ?, Tu préfères le cinéma ou le théâtre ?, Quelle est ta chanson préférée ? …). Après, les participants se lèvent et marchent dans la salle pendant que le professeur lance la musique (il vaut mieux choisir les derniers tubes en français). Lorsque la musique s’arrête, l’enseignant crie «Stop» et les élèves doivent se mettre à côté du camarade le plus proche et lui posent la question qu’ils ont écrite sur leur fiche cartonnée. Tous les deux doivent répondre à la question posée. On lance de nouveau la musique, on crie «Stop» , les élèves posent la question à un autre camarade et ainsi de suite. » Matériel : fiche cartonnée par apprenant.
  • Activité « deux vérités, un mensonge« ou à l’inverse « deux mensonges, une vérité ». (Pas pour A1.)
  • Activité « questions en cercle« . (Pas pour leçon 0 de A1.)
  • Points communs (1). (Pas pour A1.) « Les participants se mettent par deux, discutent ensemble et essaient de se trouver 5 points communs. Ensuite, ils présenteront ces éléments aux autres membres du groupe. »
  • Pictionary (3). Chaque apprenant va venir au tableau tour à tour. Il y écrit son prénom, puis dessine quelque chose qu’il aime ou déteste (séries TV, nourriture, sport, animal…), et les autres apprenants essayent de répondre le plus vite possible en réutilisant le prénom (ex : « le foot ! Maria aime le foot ! »). Matériel : feutres de tableau.
  • Le passeport de personnalité (4). (Plutôt B1.) « L’enseignant indique aux apprenants les informations à inscrire sur leurs passeports de personnalité (âge,situation de famille, sports pratiqués, centres d’intérêt…). On forme deux équipes. Dans chaque équipe, chacun remplit son passeport mais sans y indiquer son nom puis le donne à l’enseignant. L’enseignant donne les passeports des membres de l’équipe A aux membres de l’équipe B et inversement. Les membres de chaque équipe doivent se mettre d’accord pour identifier les titulaires des passeports de l’autre équipe en un temps limité. Ensuite, une mise en commun a lieu, chaque titulaire identifié fait marquer un point à l’équipe. »
  • L’ordre alphabétique (4). « Les apprenants forment une file. Ils doivent se classer dans l’ordre alphabétique [selon le prénom] en interrogeant une personne à la fois et en se positionnant en fonction de sa réponse. »
  • A la recherche de… (4). « Chaque apprenant écrit son prénom sur une fiche et la donne à l’enseignant. L’enseignant distribue les fiches de manière aléatoire. Les apprenants doivent circuler dans la classe et interroger les autres afin de retrouver la
    personne dont le prénom est inscrit sur la fiche donnée par l’enseignant. »
  • Objectif Paris : un jeu créé par Agito et téléchargeable ici. (A2 pour débuter l’année, utilisable en A1 mais pas pour commencer.) Les apprenants commencent à la case « départ » et doivent arriver à « Paris » en répondant à des questions personnelles. Matériel : le plateau de jeu et un dé par groupe d’apprenants.

 

Autres

  • Activité « la France« (5) (sauf A1) : en groupes, les apprenants réfléchissent à ce que la France représente pour eux, quels sont les symboles, qu’est-ce que ça évoque… L’enseignant notera tout au tableau. Puis chaque apprenant devra choisir l’élément qui lui parle le plus et dire pourquoi.
  • Activité « quand j’entends …, je pense à …« (6) (pas pour A1, ou alors dans leur langue maternelle, avec traduction du mot en français si possible). « Divisez votre classe en deux ou trois groupes. Demandez aux étudiants de former des cercles. Dîtes un mot tel que : ‘chaud’. Expliquez que la personne suivante doit très rapidement dire le premier mot qui lui vient à l’esprit quand il entend ce mot, et d’expliquer pourquoi. Par exemple « glaces, car quand il fait chaud, je mange des glaces ». Ensuite on continue avec le mot ‘glace’… Les étudiants prennent la parole à tour de rôle, en respectant le sens du cercle. Ce jeu est plus drôle, lorsque les étudiants n’ont pas le temps de réfléchir et disent vraiment le premier mot qui leur vient à l’esprit. C’est intéressant de demander le mot de la fin dans chaque groupe, surtout, s’ils ont tous commencé avec le même mot. »

 



Sources

  1. http://users.skynet.be/commissionalphaverviers/conversation/se_presenter.htm
  2. http://www.bonjourdumonde.com/blog/grece/11/education-pedagogie/des-jeux-pour-la-classe-de-fle-i
  3. http://www.worksheetlibrary.com/teachingtips/icebreakers.html (ENG)
  4. http://www.rpkansai.com/bulletins/pdf/022/009_014_lemeunier.pdf
  5. http://www.institut-francais.org.uk/pages/malette_pedagogique/3_brise-glace.htm
  6. https://francesynergies.com/2014/12/02/brise-glace/