La Toussaint – la fête des morts et les cimetières célèbres

Ce n’est pas une fête très joyeuse… mais une fête tout de même ! La fête des morts est célébrée partout dans le monde, bien que de façon différentes. Jetons un œil à tout ça !

 

EN FRANCE

L’église catholique de France a une page de son site dédiée à ce qu’est la Toussaint. Cependant, l’explication même y est très brève. Lexilogos a une page plus détaillée sur les origines. Pour encore plus de détails, vous pouvez aller sur le site de La Croix.

Pour les Chrétien-nes, la Toussaint et la fête des morts sont deux événements différents. Le premier est le 1er novembre, le second le 2 novembre. Pour elleux, c’est le 2 novembre que l’on va sur les tombes pour commémorer les morts. En réalité, la plupart des Français-es le font le 1er novembre. Peut-être parce que c’est un jour férié.

Vidéo informative sur cette différence et sur ce qu’on fait en France pour nos morts.

Vidéo pour niveau avancé sur Halloween / la Toussaint / la fête des morts, de l’émission 28 minutes d’Arte (extrait).

Vidéo informative de France24 : elle est assez longue (11min), mais ce qui nous intéresse se situe vraiment entre 5:20 et 7:14. Cela permet de voir ce que les Français-es font : nettoyage des tombes et fleurs, notamment.

Cette même vidéo parle ensuite de comment la fête des morts est célébrée ailleurs.

 

EN GUADELOUPE Lire la suite La Toussaint – la fête des morts et les cimetières célèbres

Les festivals francophones de musique – partie 2 : HORS France

Et voilà ! Dans un précédent article, j’avais parlé des festivals de musique en France. A présent, on va parler des festivals de musique dans les autres pays francophones ! Bien sûr, cette liste est non exhaustive. Il y a plein de festivals que je ne connais pas, même en France. Alors n’hésitez pas à faire des suggestions !

Ci-dessous, vous trouverez des liens vers des documents ou activités. J’essaierai de faire des plans de cours pour chaque festival ou presque, mais ça prendra du temps, soyez patient.es ! J’ai déjà passé des heures à rédiger cet article… D’ailleurs, si vous le pouvez, n’hésitez pas à faire un petit don 🙂 Tout ce que je poste est gratuit et ce site n’est pas ma source de revenus !


Festival Couleur Café (Belgique)

Le festival Couleur Café a lieu fin juin ou début juillet à Bruxelles, en Belgique. Il est organisé par l’association Zig Zag. A l’origine, on y jouait des musiques africaines, afro-cubaines, mais à présent on y trouve des musiques du monde entier et de tout genre. Il y a aussi de la nourriture, des artisans, des cours de danse, des expositions, des ONG…

  • Sur la page d’accueil du site officiel, il y a une playlist, ce que je trouve très sympa ! En haut à droite, il y a un accès à la billetterie. Dans la partie « pratique », on peut utiliser les questions fréquentes, des informations sur le camping, et autres. Pour des niveaux un peu plus avancés, il y a la partie « green » qui parle de ce que le festival fait pour limiter l’impact écologique.
  • Il existe plusieurs sites sur lesquels le festival est décrit, et qui pourraient convenir à des niveaux A2 ou plus (peut-être même A1 ?) : x, x, x, x, x (un peu plus long).
  • Un article de Elle belge raconte l’événement après sa fin (en 2019), donc c’est au passé composé et à l’imparfait.
  • Dans la même idée, il y a l’article La Libre qui raconte (au passé) l’édition de 2018. Si l’article de Elle vous semblait trop facile, celui-là vous ira mieux.
  • Voici une vidéo résumant l’édition 2019 du festival, en musique (sans discussion). Je n’ai malheureusement pas trouvé d’autres vidéos exploitables car sur leur chaîne officielle, tout ou presque est en anglais.

Lire la suite Les festivals francophones de musique – partie 2 : HORS France

Les festivals francophones de musique – partie 1 : en France

Ça y est, c’est l’été, et avec cette saison on trouve habituellement les festivals de musique. En tant que française, j’en connais quelques uns (partie 1, ici même), mais j’ai aussi inclus des festivals d’autres pays francophones (partie 2, à venir très vite). N’hésitez pas à faire des suggestions !

Ci-dessous, vous trouverez des liens vers des documents ou activités. J’essaierai de faire des plans de cours pour chaque festival, mais ça prendra du temps, soyez patient.es ! J’ai déjà passé des heures à rédiger cet article (voyez vous-même la longueur !)… D’ailleurs, si vous le pouvez, n’hésitez pas à faire un petit don 🙂 Tout ce que je poste est gratuit et bénévole !

Si vous souhaitez une liste non exhaustive des festivals de musique en France, pourquoi ne pas utiliser l’article de SkyScanner qui réunit un court paragraphe et des infos pratiques (lieu, date, prix) pour douze festivals.

Également, Très FLE a réunit des informations sur cinq festivals (description, lieu, date, genre, tarif) accompagnées de quelques questions. Très accessible.

Dans cet article, nous parlerons de la fête de la musique, les Eurockéennes, la fête de l’Huma, les Francofolies, Hellfest, le Cabaret Vert, les Vieilles Charrues, de Solidays et des Nuits Secrètes.


 

La fête de la musique

C’est évidemment le premier qui me vient à l’esprit. Elle a lieu dans une centaine de pays, mais je vais me concentrer sur Lire la suite Les festivals francophones de musique – partie 1 : en France

Le festival de Cannes

Je me suis dit qu’il était enfin temps que j’aie un article à ce sujet !

Sur le lien de téléchargement, vous trouverez une fiche d’activité que les apprenant-es peuvent faire de façon indépendante, si vous enseignez à des apprenant-es anglais-es. Si vous n’enseignez pas à des anglophones, il y a quand même des éléments que vous pourriez utiliser. Je vous encourage donc à aller éplucher ce document.

A part ça, il existe tout un tas d’activités disponibles. En voici une petite sélection : Lire la suite Le festival de Cannes

La fête du croissant – Québec

Cette année, la fête du croissant a eu lieu le 25 avril*. En 2021, ce sera le 1er mai.

Mais c’est quoi, la fête du croissant ?


La première fête du croissant a eu lieu en 2011. « C’est une célébration conviviale et gourmande qui rend hommage au savoir-faire des artisans et qui remercient leur clientèle » (source).

Pour cette fête, les artisans boulangers font des croissants roulés à la main, frais du matin, et vendu à 1$ (dollar canadien). Ce n’est pas n’importe quelle boulangerie qui peut participer : elle doit avoir le logo « la fête du croissant » de l’année en cours, garant de qualité et du respect des conditions de production.

Le site officiel de la fête du croissant est parfait pour trouver toutes les informations importantes : présentation, histoire, et même recette de croissant !

Pour faire un cours sur le sujet, je vous propose donc :

Lire la suite La fête du croissant – Québec

Le 14 juillet en FLE

Alors oui, je sais, je suis en avance… Voici une liste d’activités disponibles sur le 14 juillet, fête nationale française.


Sur le lien de téléchargement, vous trouverez une présentation tout prête sur le sujet si vous enseignez à des apprenant-es anglais-es. Vous pourrez utiliser différentes activités : une vidéo avec des questions, un court texte pédagogique sur la Marseillaise et son origine, une vidéo de feu d’artifice en France… Cette présentation se veut relaxante avec plusieurs vidéos qui sont là pour illustrer ce qui est dit.

Si vous n’enseignez pas à des Anglais-es, il y a quand même des éléments que vous pourriez utiliser. Je vous encourage donc à aller éplucher cette présentation.

 


Vous le savez autant que moi, il existe des tas d’activités sur internet à ce sujet. Voici une petite sélection : Lire la suite Le 14 juillet en FLE

La fête nationale du Québec : la Saint-Jean-Baptiste (24 juin)

Bonjour à tous ! Seront prochainement publiés des plans de cours plutôt culturels, que j’ai eu à réaliser pour des Y9 (13/14ans). Je mettrai à disposition la version en anglais et une autre entièrement en français.

Donc, si vous voulez enseigner à des Y9, vous avez un powerpoint déjà tout prêt, avec plusieurs activités à disposition. L’idée est d’abord de questionner les fêtes anglaises, puis de découvrir les activités de la Saint-Jean-Baptiste via une vidéo, suivi d’un court texte avec différentes pistes d’exploitation, avant de créer un programme de festivités (aidé d’un modèle).

Pour un cours de FLE, vous pouvez utiliser la même présentation avec tout en français. Vous pouvez éventuellement utiliser d’autres vidéos, comme celle-ci faite par une native (attention, l’accent sera peut-être difficile à comprendre !). Si vous souhaitez étudier un aspect plus historique, vous pouvez utiliser celle-ci. Si vous préférez étudier l’histoire via la lecture, vous trouverez plein de détails sur le site national. Je n’ai malheureusement pas trouvé grand-chose d’intéressant… peut-être qu’en se rapprochant de la fête de cette année, d’autres ressources apparaîtront !

Bonne Saint-Jean-Baptiste à tous les Québécois et Québécoises 🙂

 

Lien de téléchargement des documents.

Si vous appréciez mon travail, peut-être pourriez-vous faire un petit don ? 🙂

La fête des voisins

La fin du mois de mai approche, il est temps de parler de la fête des voisin-e-s en classe de FLE ! Cet événement, aussi appelé Immeubles en Fête, a en effet lieu le dernier vendredi du mois de mai. D’abord française, cette coutume s’est répandue en Belgique puis dans d’autres villes européennes jusqu’à ce qu’elle devienne la journée européenne de la fête des voisins. C’est même fêté dans certains pays comme le Canada ou la Turquie !

Ce plan de cours se veut culturel et relaxant, amusant.


 

Pour élément déclencheur, mettre une image où on voit des gens et des bâtiments, comme x ou x etc. (trouvées en cherchant « fête des voisins » sur google images) Poser des questions sur le physique des gens, s’iels ont l’air d’être de la même famille ou non, où iels sont, à quel événement… Leur laisser faire des suppositions, puis mettre une des vidéos suivantes :

Demander s’iels connaissent le mot « voisin », et sinon expliquer ce que c’est, poser des questions sur la vidéo selon votre choix, redemander de quel événement il s’agit, et si les apprenant-e-s ont quelque chose de similaire dans leur pays.

Si les apprenant-e-s sont débutant-e-s, iels peuvent créer une affiche pour une fête des voisin-e-s, avec celle-ci comme exemple.

Si vous êtes proche de la fin d’année, pourquoi ne pas faire une prétendue fête des voisin-e-s où les apprenant-e-s ramènent à manger (des plats francophones ou au contraire des plats de chez eux-elles) et discutent, font des jeux ?

  • Un jeu de logique comme celui des maisons où il faut retrouver où habite chaque habitant-e (exemple – remplacer les nationalités / métiers par des noms d’apprenant-e-s. Autre exemple).
  • Des énigmes, comme un-e voisin-e qui a fait quelque chose d’illégal et il faut retrouver qui ! Certain-e-s apprenant-e-s sont des suspect-e-s tandis que d’autres enquêtent. Pour vous inspirer, voyez ceci (vraiment bien!) ou ceci. Faîtes-les se lever pour aller parler aux suspect-e-s !
  • Voyez aussi ici l’énigme numéro 2, rigolote et courte, accessible à tou-te-s.
  • Jeu de sketchs à jouer devant la classe, où un-e voisin-e a un problème avec un-e voisin-e, il faut régler le problème (ou pas !). Gardez ça court et drôle si possible, il ne faut pas que ça devienne une corvée.

Sinon, il y a toujours possibilité de faire des jeux de grammaire et autres.

 


Les images et vidéos sont disponibles au téléchargement sur ce lien  – sauf les jeux de logique, pour ceux-là, merci d’aller directement sur les liens indiqués dans l’article.

 

 

Les drôles de bruits que font les Français-e-s

onomatopees francaises(dessin de Clem)

Ce post s’est largement inspiré de cet article de Oui in France, je vous conseille d’aller le lire ! En tant qu’enseignant-e-s, nous connaissons tous les « chunks« , c’est-à-dire ces groupements de mots figés en expressions qui n’ont qu’un seul sens (ex : voilà ; c’est ça ; c’est pas vrai ?! ; bonne chance ; tout à fait). Ce sont ces bouts de phrase qui vont permettre aux apprenant-e-s d’avoir des conversations plus naturelles, plus proches des natifs-ives.

Il y a cependant un autre élément, trop souvent mis de côté en cours de langue, qui participe grandement à la compréhension des dialogues et à leur participation : les bruits que l’on fait. Les onomatopées françaises, si on veut !

L’article mentionné au début est une petite mine d’or : elle tente d’expliquer des bruits que les Français-e-s font pour s’exprimer et qui peuvent remplacer des phrases, dans quelles situations ils sont utilisés et leur signification. Il y a même des documents audios ! Ainsi on retrouve :

  • « the fast gasp »
  • « mmm mmm » Note personnelle : très utilisé dans les conversations pour signifier à l’autre qu’on l’écoute
  • « raspberries » Précision car ce n’est pas indiqué : cela signifie « je ne sais pas », on le fait généralement avec les sourcils levés et un haussement d’épaules
  • « the fast air suck in » Je n’ai jamais remarqué cela, et je ne vois pas ce que cela signifie
  • « the growl » Très utilisé dans mon entourage !
  • « tak » Très peu entendu dans mon entourage, et plutôt dans un contexte où on tranche une situation, on décide quelque chose, avec un mouvement de main qui « tranche » verticalement, mais c’est très rare
  • « hop ». Aussi « (et) hop là » ou « allez hop ».
  • « hein » Compliqué celui-là… Oui, ça peut être une façon familière de dire « je n’ai pas compris », mais aussi pour exprimer son étonnement / incrédulité. Il peut aussi être à la fin d’une phrase, un peu pour dire que c’est comme ça et c’est tout.

 

Je trouve néanmoins que l’autrice de l’article a oublié certains bruits importants, comme : Lire la suite Les drôles de bruits que font les Français-e-s

L’impératif

L’impératif est très souvent étudié au moyen des directions ou des recettes.

Au lieu de prendre une recette au hasard, autant prendre une recette d’un plat typique français / francophone ! On pourrait même envisager d’étudier une recette de galette des rois, afin de pouvoir parler de cette fête. C’est une tradition dont on oublie souvent de parler, pourtant très importante en France ! L’image « pizza : mode d’emploi » pourrait alors servir de document déclencheur, tout en humour. Et les apprenant.e.s pourraient présenter des recettes de leur pays ou d’autres recettes françaises / francophones.

Pour les directions, pourquoi ne pas utiliser de vraies cartes de villes françaises / francophones ? Et les apprenant.e.s devront jouer à la personne qui est perdue et à celle qui guide. Ou mettre des objets un peu partout dans la salle de cours, une personne guide l’autre uniquement via des instructions pour lui dire où aller jusqu’à un ou plusieurs objets.

Voici ce que j’envisage de faire : Lire la suite L’impératif