« Questions en cercle »

Article d’origine / Original post: http://allumez-le-fle.blogspot.fr/2007/12/questions-en-cercle.html

Niveau : débutant, A1 (ou A2 en début d’année pour briser la glace). Pour enfants.

« L’enseignant dispose des chaises au centre de la classe, une de moins que le nombre d’apprenants. Il met de la musique. Les apprenants circulent autour des chaises.
Quand la musique s’arrête, les apprenants doivent s’asseoir rapidement. C’est la chaise musicale ! L’élève qui reste debout doit répondre à une question personnelle que les autres lui posent. »

Si c’est une classe nombreuse, on peut diviser les élèves en deux, trois, quatre… groupes, pour que tout le monde puisse parler plusieurs fois.

S’il s’agit du niveau A1, il faudrait mieux parler des questions à poser avec la classe (quels sujets…) et écrire les phrases-structure au tableau.



Level: beginner, A1 (or A2 at the beginning of the school year, to break the ice). For children.

The teacher puts chairs in the center of the room: you take the number of students and substract one, this gives you the number of chairs to set up.
The teacher puts music on, the students walk around the chairs.
When the music stops, the students have to sit quickly: the student who cannot sit has to answer a personal question that others ask her/him.

If it’s a class with many students, the teacher can divide them in two, three, four… groups, so that everybody can talk several times.

If it’s an A1 class (very beginner), it would be better to brainstorm what questions could be ask, and then write the questions on the board.

Le cadeau

Article d’origine / Original post : http://allumez-le-fle.blogspot.fr/2007/12/la-surprise.html

Niveau : Convient plutôt aux niveaux débutants, mais pourrait être adapté.
Matériel : mots écrits sur des bouts de papier à mettre dans un récipient. Peut-être prévoir des images pour faciliter la compréhension des mots.

Avant de commencer l’activité, le professeur écrit sur des petits papiers des mots comme : une tarte aux fruits, 250 000 euros, une araignée, du moisi, du parfum… Ces mots peuvent être accompagnés d’images pour faciliter la compréhension.
Chaque apprenant tire un papier qu’il cache aux autres. Un à un, les apprenants se mettent devant la classe. L’enseignant donne à chacun un cadeau imaginaire dont chaque apprenant mime le déballage et l’ouverture.
Les apprenants doivent imaginer que leur cadeau attribué contient ce qui est écrit sur leur bout de papier. Ils doivent réagir à cela mais sans parler, seulement à l’aide de mimes, de mimiques faciales, de gestes…
Les élèves spectateurs doivent alors caractériser l’attitude de leur camarade : content/surpris/effrayé/écœuré/rêveur… et deviner ce que contient la boîte cadeau de chacun.

Ce jeu peut être utile pour réviser le lexique en général, et pour apprendre à parler des émotions.



To read this article in English, click here -> Lire la suite Le cadeau

Jeux avec les mots

Ces jeux proviennent de ce site : http://allumez-le-fle.blogspot.fr/2008/01/jeux-avec-des-mots.html  Cet article est un copié collé du leur, sauf pour la traduction en anglais.

La pêche aux mots

Matériel :
– une série de cartes avec des mots auxquels il manque une lettre (ex. – ose),
chaque carte permet de fabriquer plusieurs mots (ex. rose, pose, dose)
– une série de cartes avec des lettres,
– une feuille et un crayon par joueur.

Règle du jeu :
Chaque joueur reçoit 6 cartes-mots, on laisse le reste du paquet en pioche.
Le premier joueur tire un carte du paquet des cartes-lettres.
Il la laisse visible par tous sur la table, et cherche dans son jeu s’il peut fabriquer un mot avec cette
lettre.
Si oui, il annonce le mot trouvé, montre sa carte et écrit le mot sur sa feuille. Ensuite il peut soit
conserver sa carte-mot, soit la placer sous la pioche et tirer une nouvelle carte-mot. Puis c’est au
joueur suivant de retourner une carte-lettre.
Si non, il passe son tour et c’est au joueur suivant d’essayer de fabriquer un mot, etc.
Le gagnant est celui qui a trouvé le plus de mots.

Les mariages des mots

Matériel :
– un paquet de cartes sur lesquelles il y a des mots (ex. habitude, solitaire).
Les mots sont imprimés en couleur. Deux mots de la même couleur permettent un mariage à coup sûr.
Les mots de couleurs différentes peuvent réaliser un mariage ou non.
– une feuille et un crayon par joueur.
Règle du jeu :
Chaque joueur reçoit 6 cartes. le reste du paquet sert de pioche.
Le premier joueur tire une carte dans la pioche et cherche s’il peut réaliser un mariage dans son jeu,
c’est-à-dire à partir de deux mots en fabriquer un troisième (ex. avec “habitude” et “solitaire” je peux
faire “solitude”).
Si oui, il annonce son mot, montre ses deux cartes et écrit le mot trouvé. Ensuite il remet dans la pioche
une de ses cartes.
Si non il rejette une carte dans la pioche.
Le gagnant est celui qui a trouvé le plus de mots.

Les familles des mots

C’est le principe du jeu des 7 familles avec des familles de mots de même étymologie.
Inventez des cartes pour ces jeux, expérimentez des variantes…



To read this article in English, click here -> Lire la suite Jeux avec les mots

Manuel « ligne directe » : activités de pratique du vocabulaire et de la grammaire

Les activités ci-dessous sont extraites de : / The activities below were taken from:
Lemeunier Valérie, Cardon Julien, Le Gall Marie-Hélène, Paroux Stéphane, Reboul Alice. Ligne Directe A2.1. Didier, 2011. (Approche communicative)

  • La criée. Durée estimée : 10 min.
    Grand groupe divisé en deux / trois équipes ou plusieurs sous groupes.
    A tour de rôle, des apprenants animent l’activité. L’animateur donne des indices (mimes, lettres, chiffres…) à partir desquels les participants doivent retrouver une information (code, nom, etc.). Le joueur ou l’équipe qui trouve la réponse marque un point.
    Matériel : préparer les petits papiers dans un contenant.

    • Exemple : caractériser qqch ou qqn. L’animateur pioche un mot dans le sac (poissonnier, boulanger…) et donne des informations sur ce personnage ou objet.

 

  • Les dés sont jetés (= Pioche). Durée estimée : 10min
    Binômes. Les apprenants interagissent en fonction de données tirées au sort. Le tirage au sort s’effectue avec un dé dont le lancer détermine l’élément avec lequel l’apprenant doit réaliser l’activité / l’action.
    Les papiers sont pliés et placés au centre de la table. Après chaque tirage, on remet le papier froissé au centre et on mélange les papiers.
    Matériel : papiers numérotés de 1 à 6.

    • Exemple : parler d’une activité en cours. Sur les papiers sont écrites des activités. L’apprenant qui a jeté le dé doit mimer ce qui est sur le papier, et l’autre doit deviner.
    • Autre exemple : demander un avis. Sur chaque papier, il y a un sujet de discussion (ex : la danse, un sport réservé aux filles ? pour ou contre les sorties scolaires ?). Joueur 1 pose une question sur le sujet (en reformulant la carte) et joueur 2 donne son avis.
    • Autre exemple : raconter des faits passés. Sur chaque papier, il y a un événement, improbable ou non. Joueur A doit expliquer comment ça s’est passé grâce à joueur B qui pose des questions.

 

  • Tête à tête. Durée estimée : 10 min.
    En binôme. Chaque apprenant possède une partie des informations qui, complétées par celles de l’autre, permettent de reconstituer ou de compléter un document. L’objectif de l’activité est donc d’obtenir les informations manquantes. Les apprenants s’interrogent pour obtenir et donner ces informations.
    Matériel : préparer les fiches d’information selon le thème.

    • Variante : seulement un apprenant a les informations. Par exemple, on donne un labyrinthe imprimé par bînome : l’un ferme les yeux et guide son stylo vers la sortie en fonction des informations de l’autre apprenant.

 

  • Tac au tac. Durée estimée : 10 min.
    En binôme. Un apprenant énonce une phrase, le deuxième doit la reformuler. Ou un apprenant formule une question et le deuxième doit y répondre.

 

  • Mémo. Durée estimée : 10 min.
    Groupes de 5/6. Un apprenant pioche une carte et donne l’information. Le deuxième répète l’information du premier, pioche, et donne une nouvelle information, le troisième répète les deux informations, pioche, et en ajoute une troisième… jusqu’à faire un tour complet.
    Matériel : cartes avec informations dessus.

    • Exemple : Indiquer le chemin. Carte 1 « Prends la deuxième rue à droite », carte 2 « Va tout droit »…
  • Possibilité de ne pas avoir de cartes, les apprenants s’appuient seulement sur leurs connaissances.
    Possibilité de faire ce jeu format bouche à oreille, où les apprenants disent l’information dans l’oreille de leur voisin.

 

  • Bataille langagière. Basé sur le jeu de la bataille navale, mais c’est une activité de grammaire. Durée estimée : 20 min.
    En binôme. Les apprenants dessinent secrètement trois « bateaux » dans trois cases de leur choix. Pour détruire les bateaux de l’adversaire, il faut les localiser.
    Matériel : plateau de jeu : à gauche les pronoms, en haut les verbes à l’infinitif. Ex: pour « bombarder » la case en haut à droite, il faut dire « je » + verbe en haut de la colonne conjugué à la premier personne.
    Possibilité de demander aux apprenants de mettre leurs phrases en contexte. Au lieu de « je prends », dire « je prends le bus tous les matins ».

To read this article in English, click here ->  Lire la suite Manuel « ligne directe » : activités de pratique du vocabulaire et de la grammaire

« Jeu des 7 familles »

Liens pour télécharger un jeu des 7 familles à faire vous-même :

Exemple d’un jeu (à compléter), sur les vêtements (mien) : lien.

Liens vers le jeu sur d’autres thèmes :

  • https://bonjourfle.wordpress.com/category/7-familles/
  • Toujours BonjourFLE, sur les pays de la francophonie
  • Jeu sur les couleurs
  • http://dessinemoiunehistoire.net/jeu-7-familles/
    prêts à être imprimés, format pdf
    Thèmes : animaux, nourriture, couleurs, Disney…
  • http://aglaesidonie.jimdo.com/outils-p%C3%A9dagogiques/outils-de-fle-fls/ site sur lequel on peut trouver ce jeu des 7 familles, utile pour les révisions (légumes, fruits, parties du corps, vêtements, maison, école, météo)

 

Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu et voudraient l’apprendre : http://www.leforum.com.au/Familles_Commercants.pdf (FR)

 



To read this article in English, click here -> Lire la suite « Jeu des 7 familles »

Mots croisés / Crosswords

Lien contenant presque 30 grilles de mots croisés thématiques. (format pdf, peut être imprimé immédiatement)

Lien vers un site où on peut choisir la grille selon un thème ou un mot, progressivement plus difficile. Un peu trop petit pour être imprimé, à refaire.

Lien, grilles par thèmes. Trop petites pour être imprimée directement, il faudra les refaire et réécrire les définitions.

Lien, par thème. Possibilité d’imprimer directement.


 

Link to almost 30 crosswords grids, by theme. (pdf format, can be printed)

Link to a website on which you can choose a grid according to a theme or a word, and it progressively becomes harder. A bit too small to be printed.

Link, grids divided by themes. The grids are too small to be printed directly: you’ll have to do them yourself and rewrite the definitions.

Link, by theme. Can be printed directly.

Le loto / Lottery

Niveau : débutant
La fourchette des chiffres varie selon le niveau des élèves.
Matériel : grilles de loto imprimées pour chaque élève
La fourchette des chiffres varie selon le niveau des élèves.

L’enseignant (et / ou des élèves) dit 6 chiffres à voix haute. Si un étudiant a ces chiffres sur sa grille, il gagne un point (ou un stylo, …).
De là, soit on continue jusqu’à avoir un certain nombre d’élèves vainqueurs,
soit on passe à la grille suivante.

Lien vers les grilles de loto.

Je vous conseille notamment de télécharger « loto_officiel » puisque c’est une grille officielle de la Française des Jeux. J’essaierai de rapidement prendre une grille plus récente pour la scanner et la mettre sur ce lien.



To read this article in English, click here -> 
Lire la suite Le loto / Lottery

Trouve le mot / Find the word

Tous niveaux.

L’enseignant décrit un mot de vocabulaire, donne une définition. Les élèves (en équipe) doivent trouver le mot et le mettre en contexte dans une phrase pour gagner un point.
Alternative : un élève d’une équipe vient décrire un mot au tableau. L’équipe a droit à un essai avant que les autres équipes puissent donner leur réponse.



To read this article in English, click here -> Lire la suite Trouve le mot / Find the word

Mime

Tous niveaux.
Matériel : un sac / sachet + les morceaux de papier

Un élève vient au tableau. Il prend au hasard un morceau de papier dans le sac. Dessus est écrit un mot (un nom, un verbe), qu’il doit mimer à la classe.
Soit il mime et toute la classe doit deviner.
Soit la classe est en équipe : il mime, son équipe a droit à un essai. Si l’équipe a faux, l’enseignant demande aux autres équipes qui ont aussi droit à un essai. On continue jusqu’à ce que quelqu’un dise la réponse.


 


To read this article in English, click here -> Lire la suite Mime

Nasales / Nasals [ɔ̃] [ɑ̃] [ɛ̃]

nasales

Matériels :
– un ordinateur, un projecteur, pour montrer la vidéo
– exercices à imprimer
– cartes-mots

1. On pourrait commencer par écrire au tableau des mots contenant ces nasales, si possible des mots que les apprenants connaissent déjà.

Bon                 Banc                 Bain
Ton                Temps              Thym
Rond               Rang                 Rein
Mon                Ment                Main
Son                 Sang                 Sain
Vont                 Vent                  Vin
Marron            Marrant            Marin

Revoir ensemble la définition de ces mots. Leur laisser le temps de lire et d’essayer de prononcer. Ils devraient vite se rendre compte qu’ils ont du mal à différencier les sons, notamment [ɔ̃] – [ɑ̃] et [ɑ̃] – [ɛ̃]. Écrire ces sons au-dessus des colonnes (respectivement : [ɔ̃], [ɑ̃], [ɛ̃]).

2. Visionnage de la vidéo de Karambolage (ARTE). Avant 1:13, ce n’est pas vraiment utile, vous pouvez zapper (dans ce cas, arrêtez à 2:36). Vous pouvez télécharger la vidéo ici (« Karambolage_nasales.mp4 ») ou la visionner ici :

Laissez les apprenants découvrir la vidéo une première fois. Parlez-en en langue maternelle : de quoi parle-t-on ? 

3. Puis repassez la vidéo, en pausant à 2:05, 2:22 et 2:36 pour reprendre ensemble la prononciation, le placement de la bouche, de la langue :
[ɔ̃] bouche fermée, lèvres arrondies en avant
[ɑ̃] bouche ouverte, coin des lèvres rapprochés
[ɛ̃] bouche ouverte, lèvres souriantes / tirées

Après chaque nasale vue dans la vidéo, prononcez les mots auparavant écrits au tableau et faîtes-leur répéter. (Par exemple, vous venez de montrer [ɔ̃] dans la vidéo, vous remontrez comment placer la bouche et les lèvres, puis vous prononcez les mots du tableau contenant [ɔ̃] un par un, leur faisant répéter en même temps.)
À ce moment-là il est important de les faire surarticuler (ou hyperarticuler), même s’ils trouvent cela ridicule. C’est en faisant des sons longs surarticulés que les apprenants s’habitueront à ces sons, à les différencier, puis à les reconnaître et les utiliser naturellement.
Puis répétez les mots du tableau, mais par ligne, non pas par colonne (ex : « bon banc bain »).

4. 4.1 Faîtes ensuite des exercices de discrimination phonétique. Vous pourrez trouver des exemples sur ce lien (lien aussi pratique pour travailler d’autres sons). Ici pour travailler le son [ɛ̃] en particulier.
Faîtes d’abord un court exercice où vous dîtes deux mots, et les apprenants doivent dire s’ils sont différents ou si ce sont les mêmes. Puis indiquez de quelle(s) nasale(s) il s’agit.

4.2 Ensuite faîtes des exercices où ils doivent reconnaître la nasale utilisée. Les apprenants peuvent par exemple indiquer avec leurs doigts à quelle catégorie appartient le mot (1 [ɔ̃], 2 [ɑ̃], ou 3 [ɛ̃]), cela permet à l’enseignant de voir s’ils y arrivent ou sont complètement perdus. (Après quelques mots, cacher sa bouche pour que les apprenants se basent vraiment sur ce qu’ils entendent, pas ce qu’ils voient.)
Les faire répéter à chaque fois.

Le livre « Enseigner le FLE, pratiques de classe » conseille à l’enseignant de ne pas être le « modèle sonore » des apprenants. C’est-à-dire que l’enseignant et les apprenants se mettent d’accord sur un code pour chaque nasale : quand l’apprenant se trompe de nasale, l’enseignant lui fait le signe correct correspondant.
Pour [ɔ̃], faire un petit rond avec le doigt en l’air, et faire la position des lèvres correctes (sans émettre de son);
Pour [ɑ̃], la même chose mais avec un rond plus grand;
Pour [ɛ̃], geste d’étirement des lèvres avec mouvement des lèvres.

5. Créez des petites cartes-mots (exemples ici, « Nasales_cartesmots.odt » et .pdf). Sur chaque carte, il y a un mot (d’une ou deux syllabes) qui entre dans une des catégories nasales. Écrivez en priorité des mots que les apprenants connaissent déjà, sinon indiquez au-dessus de la syllabe la nasale qu’il faut prononcer.
Les apprenants sont divisés en équipe. Chaque apprenant reçoit une carte-mot qu’il ne doit PAS montrer aux autres. Chaque apprenant va venir au tableau, un par un. Un de ses camarades (qui n’est pas dans son équipe) va lire la carte-mot, et l’apprenant au tableau devra mettre une croix en-dessous de la nasale correspondante (si correct, il a un point). Il essaiera aussi d’écrire le mot (point bonus si correct). Demandez aux autres apprenants leur avis avant de donner la correction. Faîtes répéter le mot.

6. Toujours en équipe. Avec les mots encore écrits au tableau, les mots vus auparavant, les apprenants doivent trouver une phrase qui ait du sens et qui contienne les trois nasales. (Si un groupe finit avant les autres, il en cherche une autre.) Un membre de chaque équipe ira écrire sa phrase au tableau, et tous les étudiants recopieront toutes les phrases dans leur cahier. L’enseignant peut demander au hasard à des apprenants de répéter l’une des phrases. Ces phrases leur permettront de réviser à la maison et leur apprennent à enchaîner les différentes nasales.




To read this article in English, click here -> Lire la suite Nasales / Nasals [ɔ̃] [ɑ̃] [ɛ̃]