Le festival de Cannes

Je me suis dit qu’il était enfin temps que j’aie un article à ce sujet !

Sur le lien de téléchargement, vous trouverez une fiche d’activité que les apprenant-es peuvent faire de façon indépendante, si vous enseignez à des apprenant-es anglais-es. Si vous n’enseignez pas à des anglophones, il y a quand même des éléments que vous pourriez utiliser. Je vous encourage donc à aller éplucher ce document.

A part ça, il existe tout un tas d’activités disponibles. En voici une petite sélection : Lire la suite Le festival de Cannes

Le 14 juillet en FLE

Alors oui, je sais, je suis en avance… Voici une liste d’activités disponibles sur le 14 juillet, fête nationale française.


Sur le lien de téléchargement, vous trouverez une présentation tout prête sur le sujet si vous enseignez à des apprenant-es anglais-es. Vous pourrez utiliser différentes activités : une vidéo avec des questions, un court texte pédagogique sur la Marseillaise et son origine, une vidéo de feu d’artifice en France… Cette présentation se veut relaxante avec plusieurs vidéos qui sont là pour illustrer ce qui est dit.

Si vous n’enseignez pas à des Anglais-es, il y a quand même des éléments que vous pourriez utiliser. Je vous encourage donc à aller éplucher cette présentation.

 


Vous le savez autant que moi, il existe des tas d’activités sur internet à ce sujet. Voici une petite sélection : Lire la suite Le 14 juillet en FLE

La fête nationale du Québec : la Saint-Jean-Baptiste (24 juin)

Bonjour à tous ! Seront prochainement publiés des plans de cours plutôt culturels, que j’ai eu à réaliser pour des Y9 (13/14ans). Je mettrai à disposition la version en anglais et une autre entièrement en français.

Donc, si vous voulez enseigner à des Y9, vous avez un powerpoint déjà tout prêt, avec plusieurs activités à disposition. L’idée est d’abord de questionner les fêtes anglaises, puis de découvrir les activités de la Saint-Jean-Baptiste via une vidéo, suivi d’un court texte avec différentes pistes d’exploitation, avant de créer un programme de festivités (aidé d’un modèle).

Pour un cours de FLE, vous pouvez utiliser la même présentation avec tout en français. Vous pouvez éventuellement utiliser d’autres vidéos, comme celle-ci faite par une native (attention, l’accent sera peut-être difficile à comprendre !). Si vous souhaitez étudier un aspect plus historique, vous pouvez utiliser celle-ci. Si vous préférez étudier l’histoire via la lecture, vous trouverez plein de détails sur le site national. Je n’ai malheureusement pas trouvé grand-chose d’intéressant… peut-être qu’en se rapprochant de la fête de cette année, d’autres ressources apparaîtront !

Bonne Saint-Jean-Baptiste à tous les Québécois et Québécoises 🙂

 

Lien de téléchargement des documents.

Si vous appréciez mon travail, peut-être pourriez-vous faire un petit don ? 🙂

La fête des voisins

La fin du mois de mai approche, il est temps de parler de la fête des voisin-e-s en classe de FLE ! Cet événement, aussi appelé Immeubles en Fête, a en effet lieu le dernier vendredi du mois de mai. D’abord française, cette coutume s’est répandue en Belgique puis dans d’autres villes européennes jusqu’à ce qu’elle devienne la journée européenne de la fête des voisins. C’est même fêté dans certains pays comme le Canada ou la Turquie !

Ce plan de cours se veut culturel et relaxant, amusant.


 

Pour élément déclencheur, mettre une image où on voit des gens et des bâtiments, comme x ou x etc. (trouvées en cherchant « fête des voisins » sur google images) Poser des questions sur le physique des gens, s’iels ont l’air d’être de la même famille ou non, où iels sont, à quel événement… Leur laisser faire des suppositions, puis mettre une des vidéos suivantes :

Demander s’iels connaissent le mot « voisin », et sinon expliquer ce que c’est, poser des questions sur la vidéo selon votre choix, redemander de quel événement il s’agit, et si les apprenant-e-s ont quelque chose de similaire dans leur pays.

Si les apprenant-e-s sont débutant-e-s, iels peuvent créer une affiche pour une fête des voisin-e-s, avec celle-ci comme exemple.

Si vous êtes proche de la fin d’année, pourquoi ne pas faire une prétendue fête des voisin-e-s où les apprenant-e-s ramènent à manger (des plats francophones ou au contraire des plats de chez eux-elles) et discutent, font des jeux ?

  • Un jeu de logique comme celui des maisons où il faut retrouver où habite chaque habitant-e (exemple – remplacer les nationalités / métiers par des noms d’apprenant-e-s. Autre exemple).
  • Des énigmes, comme un-e voisin-e qui a fait quelque chose d’illégal et il faut retrouver qui ! Certain-e-s apprenant-e-s sont des suspect-e-s tandis que d’autres enquêtent. Pour vous inspirer, voyez ceci (vraiment bien!) ou ceci. Faîtes-les se lever pour aller parler aux suspect-e-s !
  • Voyez aussi ici l’énigme numéro 2, rigolote et courte, accessible à tou-te-s.
  • Jeu de sketchs à jouer devant la classe, où un-e voisin-e a un problème avec un-e voisin-e, il faut régler le problème (ou pas !). Gardez ça court et drôle si possible, il ne faut pas que ça devienne une corvée.

Sinon, il y a toujours possibilité de faire des jeux de grammaire et autres.

 


Les images et vidéos sont disponibles au téléchargement sur ce lien  – sauf les jeux de logique, pour ceux-là, merci d’aller directement sur les liens indiqués dans l’article.

 

 

Poisson d’avril !

Une petite « fête » à laquelle on ne pense pas forcément, mais que les petit-e-s Français-e-s aiment ! Pour celleux qui ne connaissent pas, il s’agit du jour où on s’amuse à faire des petites blagues. A l’école, on se contente souvent de coller un poisson dans le dos de quelqu’un, le plus discrètement possible. En grandissant, on peut faire d’autres petites blagues. Sur les sites d’information aussi, il y a des blagues : déjà qu’il faut se méfier des informations sur internet, le 1er avril, il ne faut croire personne, pareil à la télévision et à la radio ! Ce sont néanmoins surtout les enfants / adolescents qui font des blagues, ce n’est pas très répandu chez les adultes. Lorsque la blague est réussie / terminée, on s’exclame « poisson d’avril ! ». 

L’origine du poisson d’avril n’est pas certaine. Certains disent que c’est lié à l’ancien calendrier qui mettait le 1er avril comme 1er jour de l’année donc jour de célébration ; avec le nouveau calendrier le 1er avril est devenu une journée de fausse célébration. D’autres disent que c’est en rapport avec la saison de la pêche. Bref, rien n’est certain.

Il existe des équivalents dans de nombreux pays : Angleterre (April’s fool), Espagne et Amérique du sud (día de los santos inocentes), Japon, Allemagne (Aprilscherz), Danemark, Russie, Italie…

Images d’anticipation envisageables : x, x, x,

Vous trouverez plein d’images et activités sur Pinterest : Lire la suite Poisson d’avril !

Les groupes rythmiques en français

Le français se distingue de nombreuses langues de par le fait qu’il se prononce avec des groupes rythmiques (GR) dont la dernière syllabe est accentuée. Alors qu’en anglais, par exemple, des syllabes sont accentuées selon les classes de mots. Cela rend la compréhension orale du français difficile, mais il faut que les apprenant-e-s en aient conscience pour mieux appréhender le sens des documents audios et pour parler de façon plus naturelle.

Un GR se compose généralement d’un sujet + verbe + complément, mais cela peut varier selon beaucoup d’éléments. C’est avec une exposition et un entraînement réguliers que les apprenant-e-s s’amélioreront.

 


Vous trouverez plus bas un plan de cours B1 B2+.

Pour les niveaux plus faibles, vous pouvez utiliser les exercices de podcastfrancaisfacile. Rien de bien passionnant, mais c’est de la pratique.

Voici un plan de cours de FLE-PhilippeMijon fondé sur la chanson « Respire » de Mickey 3D.

 


B1 B2+. Le plan de cours ci-dessous provient de « Enseigner le FLE – pratiques de classe », Desmons et al., 2008. (Extrait.) Tout n’a pas été retranscrit ET J’AI FAIT DES MODIFICATIONS.

1/ Première lecture
Consigne orale : « essayez de lire ces groupes de mots en posant une accentuation montante sur la dernière syllabe de chaque groupe. »

"Il était six / heures du soir le / vendredi dix / mai 1968 quand / on a frappé à ma / porte c'était mon / ami Loïc étudiant à / la Sorbonne comme / moi."

2/ Réflexion, travail en groupes
Consigne orale : « que remarquez-vous ? Est-ce que vous avez compris ce que vous venez de lire ? » Demander alors aux apprenants de se mettre en groupes de eux et de former des GR porteurs de sens.

Cela donnera par exemple : "Il était six heures du soir / le vendredi 10 mai 1968 / quand on a frappé à ma porte / c'était mon ami Loïc / étudiant à la Sorbonne / comme moi."

3/ Élargissement des GR

Demander aux apprenants d’élargir les groupes rythmiques encore plus, ce qui complique le niveau de l’exercice puisqu’ils devront lire ces grands groupes toujours en respectant les enchaînements, l’articulation, et l’intonation.

Ex : "Il était 6 heures du soir le vendredi 10 mai 1968 / quand on a frappé à ma porte / c'était mon ami Loïc / étudiant à la Sorbonne comme moi."

4/ Application

Leur donner la suite du texte, en deux versions pour chaque groupe. Il faut qu’iels trouvent GR – en petits et en grands (d’où les deux versions).

"A 7 heures et demie le cortège s'est formé et on a commencé à descendre le boulevard Arago nous voulions passer devant la prison de la Santé."
Petits GR :"A 7 heures et demie / le cortège s'est for / et on a commen / à descendre le boulevard Arago / nous voulions passer / devant la prison de la San."
Grands GR :"A 7 heures et demie le cortège s'est for / et on a commencé à descendre le boulevard Arago / nous voulions passer devant la prison de la San."

Le fait qu’il y ait deux découpages possibles (entre autres !) montre bien que les GR sont formés selon de nombreux éléments (sens, rapidité du débit, intention du locuteur, niveau d’élocution, expressivité…).

 


Pour continuer dans la lancée…

… il pourrait être intéressant de parler de la ponctuation française, notamment de faire l’activité du site apprendre présentée en début de l’article sur ce lien.

Pour les enseignant-e-s : un article de AuSonDuFle sur le rythme parolier ainsi qu’un autre de T’enseignes-tu sur le groupe rythmique.

+ tout ce que PointDuFle a à proposer en rapport avec la phonétique.

Apprendre ou réviser du vocabulaire en s’amusant

Il existe de très nombreuses façons d’apprendre et réviser le vocabulaire. Voici une liste non exhaustive de ces moyens, peut-être que cela vous inspirera !


Regrouper images et mots

Leur faire dessiner les mots dans leur cahier, ou lors de révisions en classe faire un Pictionary.

Trouver le mot via la définition

Variante créée par mon amie Cindy : en groupes. Associer image et mot ou définition et mot, et à chaque bonne réponse, le groupe reçoit une lettre. Par exemple, après 7 bonnes réponses, ils ont 7 lettres, et iels doivent remettre ces lettres dans l’ordre pour retrouver un mot. S’iels y arrivent, iels gagnent.

Mots croisés : mon article sur des mots croisés existants + lien pour faire les vôtres (il existe plein d’autres sites si celui-là ne vous convient pas) Lire la suite Apprendre ou réviser du vocabulaire en s’amusant

Noël en FLE (ressources)

Chansons

  • Traditionnelles :
  • Connues :
  • Satiriques :
    • Max Boublil « Joyeux Noël« , 2min30. Chanson sarcastique.
    • Cyprien & PV Nova « J’aime pas Noël« , 3min30. Le titre est suffisant pour comprendre le thème. Chanson plutôt intéressante, dommage qu’il y ait une femme dénudée qui ne sert à rien, ce qui empêche le visionnage de cette vidéo pour une partie des apprenants.
    • Palmashow : The Bobo’s « QUINOEL« , 1min40.
    • Aldebert et Oldelaf : « On en a marre de Noël« , 3min33. Bonjourinsitu propose des pistes d’exploitation (pourquoi on peut en avoir marre, cadeaux de Noël revendus…)

 


Vidéos

 


Articles

 


Liens et autres

  • TICs en FLE propose des liens vers de nombreuses activités, toutes classées en catégories (vocabulaire, chansons, contes, quiz, Noël dans le monde, lecture…) et parfois en niveau. Vous serez forcément inspiré.e.s par quelque chose !
  • (Ce même site fournit également tout un tas d’activités en rapport avec la Saint Sylvestre, l’épiphanie, la fête des rois !)
  • Les Zexperts FLE proposent différents plans de cours / thèmes / pistes d’exploitation : utiliser une vidéo de Cyprien, le bon cadeau (futur proche), le sexisme dans les cadeaux et catalogues de Noël…
  • Bonjour Du Monde nous donne un plan de cours se fondant sur du vocabulaire et de la civilisation (les traditions), avec aussi productions orales, débats, productions écrites, jeux, sketchs…
  • Le Web Pédagogique a classé des activités selon A1/A2 et B1/B2.
  • La Ptite École a réalisé un Cluedo de Noël : cela s’adresse plutôt à des plus jeunes, mais, soyons réalistes, même les plus âgés aiment les jeux !
  • Francais-Mahel propose un exercice d’écoute sur le repas de Noël (A1), ainsi qu’un autre sur la buche de Noël (B1)
  • On peut aussi envisager de faire écrire une lettre au Père Noël, de façon « sérieuse » ou au contraire déjantée ; faire écrire une carte de vœux…
  • Faire un jeu style Taboo avec des mots de Noël…
  • … en quelques clics, vous trouverez plein d’autres activités 🙂

 



 

Et après les fêtes de fin d’année, en janvier, il y a… la galette des rois ! 😉

Généreux don d’activités pour A levels !

(Je m’excuse pour mon absence… Priorité à mon master et à mon petit boulot. Mais je ne vous oublie pas, et vous remercie chaudement de continuer à visiter ce blog !)


Grâce à mon amie Victoria David, ce blog va être un peu plus vivant ! Elle est encore assistante de français en Angleterre cette année, et elle a travaillé (et travaille toujours) sur des supports, notamment pour les A levels.

Ainsi vous trouverez sur ce lien des documents qu’elle met très gentiment à disposition, tel que :

  • Un essay détaillé sur La Haine sur le sujet suivant :

     » “Le titre du film La Haine est bien choisi car il reflète exactement le thème principal du film.” Dans quelle mesure êtes-vous d’accord avec ce jugement ? « 

  • Deux essays là aussi détaillés sur L’Étranger sur ces sujets :
     » ‘Qu’ils soient bons ou méchants, les personnages principaux dans la littérature sont toujours différents de nous.’ Dans quelle mesure est-ce que cela est vrai pour Meursault dans l’Étranger ?  »
    « 
    A votre avis, quelles réactions est-ce que l’auteur que vous avez étudié cherche à provoquer chez le lecteur ? Comment est-ce qu’il essaie de provoquer ces réactions ? « 

  • Une fiche d’exercices (synonymes, reformulation) pour préparer un summary + le texte sur lequel sont basés les exercices qui parle d’immigration et d’intégration + la correction des exos (« summary immigration integration » + « summary immigration integration exo »)
  • Un article journalistique sur l’intérêt (ou désintérêt) des jeunes pour la politique avec des activités diverses (vocabulaire – résumer – reformulation – traduction – production écrite) + la correction (« fiche exercices politique »)
  • Une fiche d’exercices de traduction sur le multiculturalisme + correction possible (« multiculturalisme exo traduction » et « multiculturalisme exo traduction correction »)
  • Elle a également créé un quizlet sur les avantages et inconvénients du tourisme !

 

Si vous avez à parler de ces oeuvres, de l’immigration / intégration, sur la politique pour les jeunes français, à travailler la traduction, ou cherchez un jeu sur le tourisme, vous voilà servis ! 🙂 Merci Victoria !

Les expressions françaises : vidéos, création, illustrations

Envie de faire un petit break dans le programme, sans être totalement hors sujet ? Les expressions françaises sont un bon moyen de se détendre tout en… parlant français 🙂 

 


Le plan de cours des Zexperts se fonde surtout sur la vidéo « comment les étrangers voient le français » de Mat&Swann, qui est drôle et intéressante mais qui malheureusement comporte aussi un petit peu de vulgarité, ce qui peut empêcher son utilisation avec une partie des apprenants. Si cela est un problème, on pourrait utiliser cette vidéo du sketch les expressions de Muriel Robin.

L’autre partie du plan de cours vise à créer de nouvelles expressions françaises ! Une carte début d’expression + fin d’expression + sur/dans/chez + fin d’expression = une nouvelle expression « française » ! Puis les apprenants peuvent essayer de donner une signification 🙂


Vous cherchez des expressions françaises illustrées ? Alors faites un tour sur ces sites : Lire la suite Les expressions françaises : vidéos, création, illustrations