Form time – nouvelle catégorie

En Angleterre, chaque jour il y a ce qu’on appelle « form time », ce qui peut-être grossièrement comparé à du temps passé avec un-e professeur-e principal-e (en France).

Ce qui se passe durant form time varie d’une école à une autre. Ainsi, dans l’école où j’étais avant, c’était un moment où on travaillait tous sur un thème comme la violence à l’arme blanche ou l’environnement, ou bien on lisait un livre tous ensemble. Dans mon école actuelle, c’est lecture indépendante tous les jours, sauf le mercredi où on fait des maths ; avec parfois des messages particuliers comme une vidéo sur l’autisme ou des annonces de l’école.

Dans mon école actuelle, form time est à la fin de la journée. (C’est plus traditionnellement le matin, avant les cours.) A cause de cela, j’ai remarqué qu’une partie des élèves avaient des difficultés à se concentrer sur leur livre. Pour que form time soit plus mis à profit, j’ai décidé de faire certaines activités en rapport avec l’apprentissage du français, de temps en temps.

C’est donc ce que je vais partager avec vous dans cette nouvelle catégorie.

Sauf indiqué autrement, ces activités sont prévues pour 15-20min (durée du form time) ; mais vous pouvez sans problème les intégrer dans un cours plus long. Mon groupe est un groupe de year 7, soit l’équivalent des sixièmes en France (10-11 ans). Certaines activités pourraient paraître enfantines, il faudra donc adapter en fonction de votre public.

Je posterai très prochainement les activités que j’ai déjà faites, comme sur la Francophonie (20 mars), Poisson d’Avril, et Pâques.

à très bientôt !

Quelques remerciements

Bonjour à tous !

Un petit article rapide pour vous donner quelques nouvelles, et pour vous remercier.

J’ai eu l’immense surprise et joie de voir que malgré le manque de nouveautés sur ce site, vous continuez à le visiter. Certain-e-s laissent même des commentaires, voire me font des dons Paypal (merci à toi, Céleste R., pour ton gentil don et surtout message d’il y a quelques mois).

Le site a dépassé les 20 000 visites en moins d’un an d’existence. Combiné à mon ancien site plansdecoursfles, cela représente 47 000 visites en trois ans. Vous êtes incroyables.

J’ai aussi eu la belle surprise de voir que plusieurs de mes articles sont référencés sur le site lepointdufle. C’est un grand plaisir et surtout une fierté de voir mon nom affiché ainsi, et mon travail reconnu, par elleux, par d’autres sites et personnes qui partagent, et bien sûr par vous.

Je suis actuellement en formation en Angleterre, pour devenir enseignante de langues là-bas. Le travail y est très prenant, d’où mon manque de mises à jour, mais je ne vous oublie pas.

Je vous remercie du fond du cœur pour vos visites et votre soutien. Je n’abandonne pas ce site, loin de là, il continuera d’exister et de temps en temps je le mettrai à jour, dès que j’aurai un peu de temps.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à utiliser le formulaire de contact dans le menu si vous souhaitez me parler.

Encore merci et j’espère à bientôt,

Léa Sicard

L’impératif

L’impératif est très souvent étudié au moyen des directions ou des recettes.

Au lieu de prendre une recette au hasard, autant prendre une recette d’un plat typique français / francophone ! On pourrait même envisager d’étudier une recette de galette des rois, afin de pouvoir parler de cette fête. C’est une tradition dont on oublie souvent de parler, pourtant très importante en France ! L’image « pizza : mode d’emploi » pourrait alors servir de document déclencheur, tout en humour. Et les apprenant.e.s pourraient présenter des recettes de leur pays ou d’autres recettes françaises / francophones.

Pour les directions, pourquoi ne pas utiliser de vraies cartes de villes françaises / francophones ? Et les apprenant.e.s devront jouer à la personne qui est perdue et à celle qui guide. Ou mettre des objets un peu partout dans la salle de cours, une personne guide l’autre uniquement via des instructions pour lui dire où aller jusqu’à un ou plusieurs objets.

Voici ce que j’envisage de faire : Lire la suite L’impératif

La météo (A2)

Ce cours a été rédigé dans le cadre d’un devoir pour mon master à Nanterre.


Lien pour télécharger les documents mentionnés.

Objectifs

  • pragmatique : comprendre un bulletin météo, dire la météo

  • linguistique : utiliser le lexique de la météo

  • socioculturel : découvrir une expression française, découvrir un bulletin météo français, découvrir un jeu souvent utilisé en France

Compétences visées : compréhension orale, production orale

Profil du public : tout public tant qu’il est joueur

Prérequis : avoir vu les points cardinaux, « il y a »

Matériel :

  • vidéoprojecteur avec son

  • imprimer les activités d’appariement (étape 2), les cartes memory (étape 2), et les cartes météo (étape 4)

Documents :

Remarque: c’est le sujet parfait pour aborder le futur « il fera », « il y aura ». Si cela a déjà été fait, alors ce cours permettra de réactiver les connaissances.


ETAPE 1 : anticipation

Afficher l’image « pluie_de_corde » au tableau. De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Alors, à votre avis, on va parler de quoi aujourd’hui ?


ETAPE 2 : bulletin météo (authentique)

Montrer le bulletin météo, sauf de 0:04 à 0:51 car trop d’informations non pertinentes pour ce cours. C’est quel pays ? De quoi s’agit-il ? A quoi ça sert ? Lire la suite La météo (A2)

Prépositions de lieu

Vous trouverez sans grande difficulté des exercices sur les prépositions de lieu en faisant une rapide recherche. Je ne vais donc pas en rajouter.

Mais au cas où vous ne les connaîtriez pas encore, je voulais vous présenter deux jeux très sympathiques pour travailler cette notion : Lire la suite Prépositions de lieu

Soyez les bienvenu.e.s sur le nouveau site !

Bonjour à tous !

Voici donc mon nouveau site ! Plansdecoursfles a bien vécu (27 000 visites en deux ans de vie !), et j’en suis très fière, mais je voulais passer à l’étape supérieure en créant un site, MON site. D’où Lettre à FLE !

Ne vous inquiétez pas, tous les articles de plansdecoursfles sont disponibles sur ce site, rien n’est perdu !

Je m’excuse d’avance pour les futurs changements de design du site – je fais des tests !

J’espère en tout cas qu’il vous plaira, et que vous serez toujours aussi nombreux à me suivre.

A bientôt ! 🙂

La Francophonie – la francophonie

J’ai eu il y a là de cela des mois l’envie de construire tout un programme de cours autour de la Francophonie : les tous premiers cours, on « construirait » son passeport (pour parler du nom, âge, nationalité…) puis on embarquerait pour un pays de la Francophonie… On étudierait la linguistique correspondante au programme, en prenant des documents authentiques de ces pays, tout en construisant une forte culture.

Cela est bien beau, mais je réalise que cela demanderait un travail titanesque. Je ne considère pas avoir pour l’instant les connaissances et organisation pour un tel travail. Mais peut-être un jour… 🙂

En attendant, faisons un tour des fiches pédagogiques déjà disponibles !

 

Plans de cours

De notre côté, avec des camarades, nous avons mis au point un plan de cours socioculturel vraiment simple. D’abord, en montrant une carte de la Francophonie au tableau, on fait un brainstorming sur ce que c’est, qu’est-ce que ça représente selon eux, qu’est-ce qu’un francophone… Puis on utilise le merveilleux jeu des 26 familles de la Francophonie de MondoLinguo en équipe : à chaque fois qu’un-e joueur-euse réunit une famille, il-elle va au tableau colorier le pays correspondant (sur une carte vierge) et écrit le nom du pays. Mise en commun à la fin via une carte vierge que chaque apprenant-e aura, puis on révise tous ensemble via un autre jeu : trouver le pays sur la carte, ou dire le nom du pays demandé.

Il serait tout à fait possible d’intégrer dans ce plan un objectif linguistique, par exemple les articles devant les pays. Cette carte de l’Afrique francophone pourrait servir d’exercice d’application, entre autres.

Introduction au futur simple : « Des plumes et du goudron »

Ce document a été trouvé sur le groupe FB « Enseigner le Fle« .


L’extrait provient de Des plumes et du goudron, de Christophe Desmurger.

« Quand je serai vieux, j’irai au jardin du Luxembourg chaque fois que le soleil le permettra. J’arriverai vers 10 heures. Après un café boulevard Saint-Michel.
J’entrerai, à pas lents.
Je profiterai de la douceur du matin sous les arbres. Après une courte pause devant le kiosque à musique, je me dirigerai vers le grand bassin. Arrivé à destination, je sortirai un coussin de ma sacoche au cuir usé. Je le placerai soigneusement sur un siège en fer. Un transat ou une chaise droite. Mes vieux os m’indiqueront lequel choisir. Je m’installerai sans me hâter. Avant de me plonger dans la lecture de Libé, je contemplerai les lieux. Le bain des colverts. Les arbres majestueux. L’avenue de l’Observatoire à l’horizon. Je laisserai mon regard se perdre dans ce décor d’une autre époque, loin du vacarme de la ville. Je serai serein.« 

Mis à part quelques mots, ce texte est plutôt facile à comprendre. Il permet d’aborder le futur simple (à la 1ère personne seulement) de façon poétique, tout en insérant des notes culturelles (jardin du Luxembourg, boulevard Saint-Michel, Libé, l’Observatoire).

Similairement, vous pouvez demander à vos apprenant-e-s de s’imaginer quand iels seront vieux/vieilles (à l’oral ou à l’écrit). Ou comment iels imaginent la vie d’un-e camarade (si vous pratiquez à la 2ème personne du singulier). Un enseignant a proposé de faire piocher un nom de la classe par apprenant-e, d’écrire leur avenir, puis le groupe devine de qui il s’agit.

Mon quartier idéal façon monopoly

Vous cherchez un moyen sympa de travailler ou réviser le vocabulaire du thème « mon quartier » ? Voici peut-être la solution : un Monopoly revisité !


Matériel :

  • Plateau de jeu*
  • Cartes*
  • Billets de banque*
  • Pions : ça peut être des capuchons de stylo…
  • Un dé par groupe

(Il faut avoir le temps d’imprimer si possible en couleurs le plateau de jeu, les cartes, les billets, et de les découper.)

C’est une version simplifiée du jeu pour qu’il se joue plus facilement et rapidement.

Prévoyez un LONG moment pour ce jeu, entre les explications, la mise en place, et le jeu lui-même.

Je n’ai pas utilisé les rues habituelles. Vous comprendrez mieux en regardant le plateau de jeu, mais voici ce que vous trouverez : Lire la suite Mon quartier idéal façon monopoly

Alphabet français – épeler

1. Selon l’âge de vos apprenant-e-s, il est tout à fait envisageable de leur mettre la chanson de l’alphabet, avec si possible un visuel intéressant (les lettres affichées en même temps), par exemple avec cette vidéo.

2. Écrire les lettres au tableau. Pointer une lettre du doigt et les apprenant-e-s doivent la dire à haute voix. De plus en plus rapidement, pour que ça devienne un automatisme.

Également envisageable : partir d’un-e apprenant-e dans un coin de la salle. Iel commence par la première lettre de l’alphabet. La personne derrière ou à côté dit la seconde. Ainsi de suite, tout le monde donne sa lettre, pour que tout le monde passe. On recommence depuis le début s’il y a beaucoup d’apprenant-e-s. Puis l’enseignant-e pointe une personne au hasard qui continue, puis une autre, etc. pour que l’attention soit maintenue.

3. Version Originale (A1) propose de leur donner un dictionnaire, pour qu’iels cherchent trois mots qui sont importants pour elleux. Iels en épelleront au groupe (l’enseignant-e ou un-e apprenant-e peut écrire les mots au tableau).

4. Si vous venez de faire les prénoms et noms, vous pouvez tout à fait faire une petite activité là-dessus. Lire la suite Alphabet français – épeler